Entretien : les questions pièges et leurs réponses.

À la minute où commence l’entrevue d’embauche, c’est à vous de montrer que vous êtes le candidat idéal pour ce job, vous devez être prêt à répondre non seulement aux questions classiques, mais aussi aux questions imprévues. Les questions porteront sur vos qualifications, vos études, vos formations, vos motivations, votre expérience, tout cela dans le but d’évaluer votre personnalité et votre compétence. Nous présentons ici les questions « classiques » qui se répètent généralement dans la plupart des entretiens d’embauche.


1. Parlez-moi de vous, ou présentez-vous
La question la plus souvent posée lors des entretiens. Vous avez besoin d'une courte présentation préparée à l’avance. À moins d’indications contraires, limitez la présentation aux éléments liés à votre futur travail, n’oubliez pas que l’objectif est de montrer que vous êtes le candidat idéal pour ce job. Parlez de choses que vous avez faites et des postes que vous avez occupés. Commencez par le début de votre carrière si vous avez déjà de l’expérience, sinon parlez de vos stages ainsi que de votre projet de fin d’études.

2. Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi ?
Restez positif indépendamment des circonstances. Ne jamais se référer à un problème majeur avec la direction et ne jamais dire du mal de vos anciens collègues de travail ou de l'organisation. Si vous le faites, ça sera très mal vu, car votre futur employeur pensera qu’un jour vous direz du mal de lui aussi. Expliquer que vous avez quitté votre travail pour ouvrir de nouveaux horizons, tout en valorisant votre ancienne expérience.

3. Quelle expérience avez-vous dans ce domaine ?
Parlez des détails qui se rapportent à la position pour laquelle vous avez postulé. Si vous n'avez pas une expérience significative, parlez de vos stages et vos projets académiques en vous référant à tout ce qui est en relation avec votre futur travail, gardez à l’esprit que même votre intégration dans les compagnies où vous avez effectué vos stages est une expérience.

4. Vous considérez-vous réussi ?
Vous devriez toujours répondre par oui et expliquer brièvement pourquoi. Une bonne explication est que vous avez fixé des objectifs, que vous en avez réalisé certains et que les autres sont en bonne voie pour se réaliser.

5. Qu’est les autres pensent de vous ?
Soyez prêt avec une citation ou deux de vos collègues. Votre réponse devra contenir deux choses : vous êtes sociable et vous êtes compétent.

6. Que savez-vous sur cette organisation ?
Si vous avez oublié de faire des recherches sur la compagnie, il est fort probable que vous ratiez l’entretien d’embauche. Vous devez connaître son activité principale, ces collaborateurs, ses projets réussis, etc.

7. Qu'avez-vous fait pour améliorer vos connaissances ces dernières années ?
Les employeurs ont besoin de savoir si vous êtes capables d’apprendre par vous-même, ou si vous aurez besoin de suivre des formations spécifiques pour améliorer votre compétence. Citez des exemples où vous avez dû effectuer des recherches pour comprendre un sujet particulier, mais n’en faites pas trop.

8. Avez-vous postulé pour d’autres emplois ?
Soyez honnête, mais ne passez pas beaucoup de temps sur ce point. Gardez l'accent sur ce travail et ce que vous pouvez faire pour cette organisation. Tout le reste est une distraction.

9. Pourquoi voulez-vous travailler pour cette organisation ?
La réponse devrait être fondée sur la recherche que vous avez effectuée sur l'organisation. La sincérité est extrêmement importante ici et sera facilement détectée. Faites le lien avec vos objectifs de carrière à long terme et le choix de cette organisation.

10. Connaissez-vous quelqu'un qui travaille pour nous ?
Soyez conscient de la politique de recrutement de cette organisation. Gardez à l’esprit que votre compétence est votre meilleure porte d’entrée. Soyez prudent avant de répondre à cette question.

11. Préférez-vous travailler seul(e) ou en équipe ?
Évidemment vous préférez travailler en équipe. Assurez-vous d'avoir des exemples prêts. L’esprit d’équipe est un critère très important pour le recruteur. Parlez des accomplissements de votre ancienne équipe de travail, ou groupe d’étudiants, et montrez qu’ils sont le fruit d’un travail collectif où sont intervenues plusieurs spécialités.

12. Si vous aviez assez d'argent pour la retraite en ce moment, continuerez-vous à travailler ?
Répondez oui si vous voulez. Mais puisque vous devez travailler, alors c'est le type de travail que vous préférez. Ne dites pas oui si vous ne le pensez pas.

13. Avez-vous déjà été prié de quitter un poste ?
Si ce n’est pas le cas, dites non. Sinon soyez honnête, bref et évitez de dire des choses négatives sur les personnes ou l'organisation concernée.

14. Que pensez-vous apporter à cette organisation ?
Le recruteur vous donne l’occasion de présenter vos atouts, ne ratez pas cette occasion, car c’est le moment de « vous vendre », faites la relation entre votre compétence et les besoins de l’organisation, encore une raison pour effectuer des recherches avant l’entretien d’embauche. Votre connaissance des projets futurs de cette compagnie fera la différence avec les autres candidats.

15. Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?
Voir la question précédente

16. Qu’est-ce qui vous énerve chez vos collègues ?
C'est une question piège. Réfléchissez bien avant de répondre. Une brève réponse serait suffisante, dites seulement que vous vous entendez très bien avec les gens en général et qu’il n’y a pas quelque chose en particulier qui vous poserait un problème.

17. Quelle est votre meilleure qualité ?
Il existe plusieurs bonnes réponses, il suffit de rester positif. Voici quelques bons exemples: votre capacité à établir des priorités, vos compétences de résolution de problèmes, votre capacité à travailler sous pression, votre capacité à vous concentrer sur des projets, votre expertise professionnelle, vos compétences en leadership, votre attitude positive.

18. Qu’est-ce qui le est plus important pour vous: l'argent ou le travail ?
L'argent est toujours important, mais le travail est le plus important.Il n'y a pas de meilleure réponse.

19. Parlez-moi d'un problème que vous aviez eu avec un superviseur
Attention question piège. Ceci est un test pour voir si vous direz du mal de votre ancien patron. Si vous le faites, il y a bien des chances pour que vous soyez déçues après l’entretien d’embauche. Restez positif.

20. Qu’est-ce qui vous déçut dans votre ancien travail ?
Plusieurs réponses sont possibles: pas assez de défis, peu de responsabilités.

21. Parlez-moi de votre capacité à travailler sous pression.
Vous pouvez dire que vous gérez très bien votre temps et ressource, que vous identifiez très bien les priorités : ces qualités sont le meilleur moyen pour bien travailler sous pression. Donnez un exemple si possible.

22. Qu'est-ce qui vous motive dans votre travail ?
Il s'agit d'une caractéristique personnelle que vous seul êtes capable d’y répondre. Les bons exemples sont: le défi, la réussite, la reconnaissance.

23. Êtes-vous disposé à travailler des heures supplémentaires ?
C'est à vous de choisir. Soyez totalement honnête.

24. Seriez-vous prêt à déménager si nécessaire ?
Vous devez être clair sur ce point avec votre famille avant l'entretien d’embauche si vous pensez qu'un déménagement est possible. Ne dites pas oui juste pour satisfaire votre recruteur. Si la vraie réponse est non, cela peut créer beaucoup de problèmes plus tard dans votre carrière. Soyez honnête et vous vous épargnerez bien des problèmes.

25. Êtes-vous prêts à mettre les intérêts de l'organisation avant vos propres intérêts ?
Il s'agit d'une question de loyauté et de dévouement. Ne vous inquiétez pas trop des implications éthiques et philosophiques. Il suffit de dire oui.

26. Si vous étiez le recruteur pour ce poste quelle personne chercheriez-vous ?
Soyez prudent et ne mentionnez que les traits qui sont nécessaires et que vous avez.

27. Pensez-vous que vous êtes trop qualifié pour ce poste ?
Dites que ce poste conviendrait parfaitement à vos qualifications et qu’il vous permettra d’évoluer grâce au savoir-faire de l’organisation et vos futures collègues. Ne limitez pas votre évolution à votre spécialité seulement, gardez à l’esprit que la polyvalence est un atout très important pour n’importe quelle position.

28. Comment pensez-vous compenser votre manque d'expérience ?
Premièrement, si vous avez une expérience que l'intervieweur ne connaît pas, c’est le moment de la mentionner, sinon votre meilleure arme est votre capacité à apprendre très rapidement.

29. Si votre équipe réalise un projet, vous préférez occuper quelle position ?
Soyez honnête. Citez le rôle qui convient le plus à vos compétences et surtout soyez réaliste et ne vous surestimez pas.

30. Quelle a été votre plus grande déception professionnelle ?
Assurez-vous de faire référence à quelque chose qui était hors de votre contrôle. Évitez d’être négatif.

31. Avez-vous des questions à me poser ?
Vous devez toujours avoir des questions préparées à l’avance. Voici quelques exemples : Dans quels genres de projets serai-je impliqué ? Quelles sont les perspectives de carrière au sein de votre entreprise? Quels sont les projets futurs de la compagnie ? il serait préférable de parler de certains aspects d’un projet en cours, là encore il faudra faire des recherches avant l’entretien d’embauche. Évitez de poser trop de questions sur le salaire et les conditions d'emploi telles que les vacances.

A lire également